Bernal a perdu tout espoir de victoire au Tour de France: «Je vais peut-être porter les bidons pour mes équipiers»

Photonews
Photonews

Ineos Grenadiers n’a pas organisé de conférence de presse avec Egan Bernal lors de la journée de repos mais a proposé vers 19h19 une interview enregistrée de son chef de file.

« Je suis détendu aujourd’hui. J’ai donné tout ce que j’avais en moi, je me suis battu jusqu’au dernier sanglot. Dès la première montée dimanche, j’ai dû m’accrocher, mais j’ai continué à me battre et à persévérer. Jusqu’à ce que je sois lâché lors de la dernière montée. Je ne peux rien y changer, c’est le cyclisme, la vie et maintenant nous devons continuer à nous battre et surtout n’avoir aucun regret », a déclaré le tenant du titre.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct