Coronavirus - La moitié des start-up françaises au chômage partiel pendant la crise

"Dans ce contexte exceptionnel, les start-up ont largement profité des mesures proposées par le gouvernement": 52% d'entre elles ont mis en place des mesures de chômage partiel pendant le confinement et 83% ont bénéficié d'un PGE (prêt garanti par l'Etat), selon le baromètre annuel du cabinet EY sur les performances économiques et sociales des start-up du numérique en France, qui a interrogé quelque 500 entreprises.

Parmi elles, 30% disent avoir rencontré des difficultés financières pendant le confinement.

Elles sont également près d'un quart à n'attendre aucune croissance en 2020, alors qu'elles étaient 5% avant la crise sanitaire, et 61% d'entre elles ont déclaré reconsidérer leurs intentions de recrutement dans les prochains mois.

Parallèlement, les tours de financement auprès d'investisseurs ont été plutôt repoussés qu'annulés, notent les auteurs de l'étude.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct