Trop d’ouragans: l’Onu va bientôt manquer de prénoms pour les baptiser

Trop d’ouragans: l’Onu va bientôt manquer de prénoms pour les baptiser

Depuis 1953, les tempêtes tropicales de l’Atlantique ont été nommées à partir de listes établies par le Centre des ouragans des Etats-Unis puis par un comité international de l’Organisation météorologique mondiale (OMM).

Au départ, les listes ne comportaient que des prénoms de femmes. En 1979, des noms masculins ont été introduits et ils alternent désormais avec les prénoms féminins. Six listes de 21 noms sont utilisées à tour de rôle.

« Il serait déroutant d’avoir plus d’un cyclone tropical dans la même année avec la lettre T » par exemple, a expliqué à l’AFP une porte-parole de l’OMM.

Cette année, la saison des tempêtes tropicales de l’Atlantique, qui s’achève le 30 novembre, a été si active que l’Onu va bientôt manquer de prénoms et devoir se rabattre sur les lettres de l’alphabet grec : Alpha, Bêta, Gamma, Delta et ainsi de suite…

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct