Le journaliste algérien Khaled Drareni condamné à deux ans de prison ferme

Khaled Drareni, sur ce cliché d’archives datant de mars dernier, lors d’une marche à Alger.
Khaled Drareni, sur ce cliché d’archives datant de mars dernier, lors d’une marche à Alger. - RYAD KRAMDI/AFP.

La nouvelle est tombée peu après midi à Alger : le journaliste Khaled Drareni, héros malgré lui de la liberté d’expression bafouée, est condamné en appel à deux ans de prison ferme. En première instance, il avait été condamné à trois ans. Chaque fois, le procureur avait réclamé quatre années de détention. Il reste donc en prison, où il se trouve depuis le 29 mars et où sa santé a commencé à se dégrader, selon les proches qui ont pu le voir lors de son second procès le 8 septembre.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct