The painted bird Un film choc mais nécessaire

<span>The painted bird</span> Un film choc mais nécessaire

Chef-d’œuvre ou scandale ? Génie ou perversion ? Nécessaire ou vain ? The Painted Bird est le genre de film qui provoque les réactions les plus extrêmes qui soient. Dont la perception mûrit avec le temps aussi comme s’il fallait du temps pour « accepter » ou du moins digérer les images que l’on a vues. Un film fort mais dur, que tous les yeux ne sont pas prêts à voir. Adapté du roman de Jerzy Kosinski, The Painted Bird (L’oiseau bariolé pour la traduction française du livre) raconte l’odyssée d’un jeune garçon – simplement appelé « le garçon » au générique – au cœur de la Seconde Guerre mondiale. Confié par ses parents persécutés à une mère adoptive plus âgée, il se retrouve livré à lui-même lorsque celle-ci meurt. Il erre alors de village en village, lutte pour survivre et est confronté à des scènes d’une rare violence. La guerre le changera à jamais…

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct