Cette fois, il y a de la concurrence dans le noyau

Antoine Colassin en fera-t-il les frais
?
Antoine Colassin en fera-t-il les frais ? - P.N.

«  Si certains joueurs ne sont pas dans ma sélection, c’est tout simplement mathématique. Je ne peux pas tous les prendre pour le match. Nous avons désormais cinq ou six joueurs capables de faire la différence. La concurrence doit devenir notre plus grande force », soulignait Vincent Kompany dimanche.

Certes, Anderlecht est encore loin d’avoir un noyau aussi costaud que celui de Bruges ou aussi équilibré que celui de Charleroi, mais une vraie concurrence revoit enfin le jour dans la capitale même si le choix n’est pas large sur les flancs défensifs. Si l’on évitera de déjà parler de problèmes de luxe, on soulignera que, pour chaque poste, Vincent Kompany et son staff ont désormais plusieurs options très valables en attendant toujours un défenseur central supplémentaire.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct