Paix entre Israël et deux émirats: Trump passe des «transactions»

Trump a présidé à la signature de deux «
accords de paix
» entre Israël d’une part, et deux pétromonarchies arabes, les Emirats arabes unis et Bahreïn, de l’autre.
Trump a présidé à la signature de deux « accords de paix » entre Israël d’une part, et deux pétromonarchies arabes, les Emirats arabes unis et Bahreïn, de l’autre. - Photo News.

Ce mardi, Donald Trump a présidé à la Maison-Blanche à la signature en grande pompe – et sans masques – de deux « accords de paix » entre Israël d’une part, et deux pétromonarchies arabes, les Emirats arabes unis et Bahreïn, de l’autre. Il s’agissait surtout d’une « normalisation » puisque ces Etats n’étaient pas en état de guerre ni même d’hostilité.

Décrits comme « historiques » par les parties signataires, ces accords en effet inédits mettent au jour des rapports harmonieux de ces émirats avec l’Etat hébreu qui prévalent de manière clandestine depuis de nombreuses années. Entre autres originalités de ce double événement, les détails des textes signés n’ont pas été divulgués avant la cérémonie. De son côté, Donald Trump a annoncé qu’au moins cinq autres Etats arabes allaient bientôt suivre dans la voie de la reconnaissance d’Israël (on sait qu’Oman, le Maroc, le Soudan et… l’Arabie saoudite sont sollicités avec insistance…).

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct