KBR museum: quand les ducs de Bourgogne voyaient des éléphants roses

Eléphants roses et «
bestes qui ont testes de porc et pel de lyon
» se dissimulent entre les pages des manuscrits du KBR museum.
Eléphants roses et « bestes qui ont testes de porc et pel de lyon » se dissimulent entre les pages des manuscrits du KBR museum. - Alessia Capasso

Damoiselle de haut rang ruinée par la mort de son mari, Christine de Pizan fut, à l’aube du XVe  siècle, celui des Ducs de Bourgogne, une des rares femmes poète et érudite. Engagée dans la querelle philosophique du Roman de la Rose avec son Dit de la Rose , c’est la première autrice de langue française à avoir vécu de sa plume. Les princes et les rois se délectaient de ses œuvres. Plusieurs de ses précieux manuscrits figurent parmi les trésors du KBR museum, à l’image du Livre du chemin de long estude , offert en 1403 à Philippe le Hardi, ou du best-seller médiéval de L’Epistre d’Othéa , une leçon de bonne gouvernance professée par la déesse Othéa à l’usage des jeunes chevaliers…

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct