Des mots contre l’angoisse: ça ne résout pas tout mais c’est déjà ça

Sophie Wilmès
Sophie Wilmès - Dominique Duchesnes

Communiquer, être visible : il va falloir que le politique revienne vers les “gens” pour les soutenir, les encourager, les convaincre, sans attendre le Conseil national de sécurité des 21, 22 ou 23 septembre prochains. »

C’est ce que nous écrivions lundi à ce même endroit. Et donc après l’allocution par vidéo de la Première ministre Sophie Wilmès diffusée ce mardi après-midi, la première chose à faire est de saluer l’initiative, la prise de parole.

La communication officielle manquait depuis plusieurs semaines, et il faut reconnaître que le salut de ce point de vue n’était pas venu des experts.

Ces derniers se sont réunis pour une grande mise au point extrêmement nécessaire la semaine dernière, mais sans que cela débouche sur une harmonisation de la ligne de conduite à adopter pour consolider une adhésion de plus en plus fragile des Belges aux mesures prises.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct