Hitachi enterre son projet de centrale nucléaire au Royaume-Uni

Dans un communiqué, Hitachi a notamment justifié l'abandon du projet par un "environnement d'investissement" devenu "de plus en plus difficile" à cause de la crise du nouveau coronavirus.

Le coût du projet Wylfa Newydd, qui prévoyait la construction de deux réacteurs nucléaires à Anglesey, dans le nord du Pays de Galles était estimé jusqu'à 20 milliards de livres (21,7 milliards d'euros).

Cette future centrale devait disposer d'une capacité de près de trois gigawatts, soit 6% des besoins actuels du pays en électricité.

Le groupe japonais avait pourtant relancé cet été les discussions avec le gouvernement britannique, dont il attendait la nouvelle feuille de route énergétique.

Cet abandon tombe mal pour Londres au moment où l'implication du chinois CGN dans plusieurs projets nucléaires britanniques suscitent des questions parmi les députés conservateurs, en pleines tensions économiques et diplomatiques avec Pékin.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct