Rarement un projet a été autant politique que le Nord Stream

De gauche à droite, Poutine, Warnig et Schröder
: le trio ne constitue que le noyau du réseau de défense du gazoduc Nord Stream.
De gauche à droite, Poutine, Warnig et Schröder : le trio ne constitue que le noyau du réseau de défense du gazoduc Nord Stream. - Reuters

En ce jour solennel, personne n’est plus proche du pouvoir central russe que ces deux Allemands. Dans la salle Saint-André du Kremlin, ils se tiennent juste devant Vladimir Poutine. Derrière eux : quelque 5.000 invités. Nous sommes en mai 2018. Cette cérémonie marque l’entrée en fonction du président russe, qui entame ainsi son cinquième mandat. L’un de ces invités allemands est pour le moins prestigieux, puisqu’il s’agit de l’ancien chancelier Gerhard Schröder. Le second est moins connu : son nom est Matthias Warnig et il dirige le gazoduc en mer Baltique Nord Stream 2. Seuls deux invités occupent des places aussi prestigieuses dans la somptueuse salle : le Premier ministre et le patriarche orthodoxe russes.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct