Le courant va passer entre la Belgique et l’Allemagne

Haute de l’équivalent de sept étages, la station de conversion de Lixhe a la superficie d’un terrain de football.
Haute de l’équivalent de sept étages, la station de conversion de Lixhe a la superficie d’un terrain de football. - Elia.

Cette semaine, Elia, le gestionnaire du réseau électrique haute tension (GRT) en Belgique, et Amprion, l’un de ses quatre homologues allemands, ont posé le dernier connecteur sur Alegro, la première liaison électrique haute tension directe entre les deux pays. Une interconnexion d’une capacité de 1 GW (l’équivalent de la puissance d’un réacteur nucléaire) qui permettra d’échanger du courant sans plus devoir le faire transiter par les Pays-Bas ou la France. Long de 90 kilomètres (dont 49 en Belgique), les câbles relient Lixhe (en province de Liège) à Oberzier (en Rhénanie-du-Nord-Westphalie). Aux deux extrémités de l’interconnexion, les GRT ont chacun construit une nouvelle station de conversion, qui transformera le courant continu véhiculé par Alegro, en courant alternatif qui sera transporté par leurs réseaux haute tension. « Nous pouvons maintenant initier toute une batterie de tests », indique Markus Berger, directeur des infrastructures chez Elia. « Et la mise en service est programmée à la mi-novembre ».

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct