Aux citoyens-électeurs de jouer, désormais

Reconnaissons-lui au moins ce mérite : le parlement de Wallonie aura mis les petits plats dans les grands pour convaincre les citoyens-électeurs de participer à la vie politique régionale.

En plus des commissions mixtes, l’éventail des possibilités va de la consultation populaire et jusqu’au dépôt de pétitions, avec désormais la certitude d’être reçu par l’assemblée, en passant par la coécriture des décrets et les panels citoyens. Les élus wallons ont donc fait le job.

Avec quels résultats ? C’est le revers de la médaille. Concrètement, aucune pétition n’a abouti à un débat de fond au parlement. Aucune consultation populaire n’a été organisée ni même envisagée pour soumettre un dossier régional à un vote massif des habitants. On peut craindre que le même sort soit réservé à ces commissions délibératives.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct