Migration: nouvelle (et dernière?) tentative pour abolir le règlement de Dublin

Les réfugiés du camp détruit de Moria ont pris place dans des structures d’accueil temporaires.
Les réfugiés du camp détruit de Moria ont pris place dans des structures d’accueil temporaires. - Reuters.

C’est peu de dire que la présentation du nouveau Pacte européen sur la migration et l’asile est attendue. Alors que l’incendie sur le camp de Moria a replacé la migration au cœur de l’actualité, la conférence de presse a déjà été avancée d’une semaine : les détails de ce nouveau pacte seront donc révélés le 23. Mais lors d’échanges qui ont suivi son discours sur l’état de l’Union ce mercredi, Ursula von der Leyen a aussi lâché vouloir « abolir Dublin ». Soit le règlement qui empoisonne l’Union européenne depuis des années, toutes les tentatives de le réformer échouant systématiquement, devant le refus des Etats membres de mieux se partager l’accueil des demandeurs d’asile. Pourquoi l’Europe réussirait-elle cette fois-ci là où elle a jusqu’ici échoué ?

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct