Maggie De Block et les douze petits N…

Des migrants en quête d’une nouvelle terre d’asile, après la destruction par le feu du camp de Moria, sur l’île de Lesbos, en Grèce.
Des migrants en quête d’une nouvelle terre d’asile, après la destruction par le feu du camp de Moria, sur l’île de Lesbos, en Grèce. - Reuters.

Je soupçonne Maggie De Block d’avoir découvert récemment la Modeste proposition de Jonathan Swift et, la trouvant aussi géniale que l’œuf de Colomb, de l’appliquer pour résoudre le casse-tête de l’immigration, le tout-répressif (qui en avait jadis fait une star) ne faisant plus recette face à la détresse des réfugiés qui errent sur l’île de Lesbos après l’incendie de leur camp-prison-poubelle.

Publié il y a deux cents ans, cette Modeste proposition visait à apporter une suggestion originale au problème de la pauvreté en Irlande en « empêchant les enfants pauvres d’être à charge de leurs parents et de leur pays et de les rendre utiles au public ». Dans un pays ravagé par la famine et l’exclusion, Swift suggérait de supprimer les nourrissons en les vendant comme aliments.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct