Vendre? Oui mais combien?

Julie Fernandez Fernandez, la présidente du CA d’Enodia. © Photo News.
Julie Fernandez Fernandez, la présidente du CA d’Enodia. © Photo News.

Si on s’oriente vers une vente, encore faut-il déterminer quel pourcentage du capital de Voo sera cédé. Quatre chiffres sont sur la table : 49 %, 51 %, 74,9 % et 100 %. La première option, soit garder le contrôle, est bien sûr séduisante mais le prix qu’Enodia obtiendra pour une participation minoritaire sera beaucoup moins intéressant. Cela n’attirera aussi qu’une certaine catégorie d’acheteurs (fonds de pension…). Vendre la totalité ? C’est renoncer à avoir son mot à dire dans la marche de l’entreprise et ne pas pouvoir s’assurer du respect des garanties qui seraient exigées en termes de maintien de l’emploi au sein de la société mais aussi dans la chaîne des sous-traitants. Julie Fernandez Fernandez, la présidente du CA d’Enodia, se dit opposée à titre personnel à ce scénario.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct