Les différents scénarios pour l’avenir de Voo

Renaud Witmeur, CEO de Nethys
: «
Le climat est plus apaisé. On peut réfléchir sereinement et non pas décider sous la pression d’un scandale, du gouvernement, des médias…
» © Photo News
Renaud Witmeur, CEO de Nethys : « Le climat est plus apaisé. On peut réfléchir sereinement et non pas décider sous la pression d’un scandale, du gouvernement, des médias… » © Photo News

Que va devenir le câblo-opérateur liégeois Voo ? Doit-il rester seul ? Etre vendu ? Et si oui, en partie ou en totalité ? Et à quelles conditions ? Toutes ces questions sont à nouveau à l’étude actuellement. Et c’est aux actionnaires de la maison-mère Enodia (les communes liégeoises et la province de Liège) qu’il appartiendra d’y répondre cette fois. On le sait, l’année dernière, le précédent management de Nethys avait négocié en toute discrétion la vente de 51 % du capital de Voo au fonds d’investissement Providence sans même en informer les actionnaires. La révélation par Le Soir de cet accord et de la manière plutôt trouble dont ce processus de vente avait été mené avait entraîné la chute de son CEO Stéphane Moreau et de ses acolytes. Le nouveau management emmené par Renaud Witmeur avait aussitôt entrepris de renégocier le deal avec Providence pour le rendre plus favorable aux intérêts liégeois.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct