Wout van Aert: «Ce serait une erreur de vouloir tout gagner»

Wout van Aert, dans la poussière des Glières.
Wout van Aert, dans la poussière des Glières. - Belga

Dans la continuité d’un Tour qu’il éclabousse de son talent polymorphe, Wout van Aert a une nouvelle fois été ahurissant dans l’ultime journée alpestre de cette Grande Boucle. À la planche dans l’escalade du Plateau des Glières où il a une énième fois écœuré bien des grimpeurs purs jus, le Belge a encore terminé cette étape aux quatre cols savoyards à la troisième place. « Je suis complètement vidé », souriait-il, une fois débarbouillé des stigmates d’une journée sans fin. « L’étape a encore été très difficile. Certes, il y avait des graviers et de la poussière mais, vraiment, je préfère ce genre de revêtement avec du plat avant plutôt qu’au sommet d’un col… Après mon effort en tête de groupe, je suis revenu sur le groupe maillot jaune à une dizaine de kilomètres de l’arrivée et, pour être honnête, je ne sais pas trop comment tant j’ai souffert (rires). À l’arrivée, l’équipe m’a encore demandé de faire le sprint pour prendre les bonifications liées à la troisième place et, par là même, protéger Primoz (Roglic).

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct