Un gouvernement, vite, dans les temps, mais pas au rabais, SVP

Un gouvernement, vite, dans les temps, mais pas au rabais, SVP
Photo News.

Ce jeudi marque l’acte I de la Vivaldi. Le gouvernement Wilmès a en effet été prolongé de quinze jours par une majorité composée des sept partis de la coalition en devenir. On se pinçait presque en entendant les sept chefs de groupe parler d’une même voix, donner de la perspective à la mise en place d’un gouvernement et défendre une volonté de gérer en commun. Même le CD&V a évoqué la volonté déterminée de donner un projet au pays. On avait perdu l’habitude de cette union de forces constructives prêtes à mettre les mains dans le cambouis autour d’un projet.

Il faut que ça suive désormais, et dans les temps. Pas pour démentir les vociférations de la N-VA et du Vlaams Belang accusant une Sophie Wilmès, stoïque, de trahison et de mensonge – ça, c’était l’acte I de l’opposition à la Vivaldi et il va falloir s’y habituer –, mais parce qu’il n’y a pas d’autre choix, d’autre voie.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct