«Le souper du club est annulé»: quand le Covid coupe les vivres

Pendant des mois, le CS Bellevaux n’a eu aucune rentrée. Il a fallu puiser dans les réserves pour réaménager la buvette.
Pendant des mois, le CS Bellevaux n’a eu aucune rentrée. Il a fallu puiser dans les réserves pour réaménager la buvette. - Tonneau.

Au menu, pour douze euros par personne, un grand classique : au choix, des boulettes maison sauce tomate ou, selon les goûts, boulettes sauce chasseur. Mais dans l’agenda, le rendez-vous est désormais barré d’un « annulé », devenu lui aussi un classique depuis le début de l’épidémie de coronavirus. Le souper Télévie en hommage à Christine Matagne, programmé le 26 septembre à Andenne : annulé. La pièce de théâtre de la Philantroupe : reporté sine die. Effet collatéral du Covid-19 : les clubs de sports, les troupes de scouts ou du patro et toutes les associations du pays subissent de plein fouet les mesures dictées par le Conseil national de sécurité. Qui dit « interdiction de réunir plus de 200 personnes » dit aussi impossibilité d’organiser les traditionnels soupers de clubs, joggings caritatifs ou pièces de théâtre, qui sont pour les petites associations des sources importantes de financement.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct