Carte blanche - «Firs d’esse Walons!»

Sander Loones
Sander Loones - Belga

J’espérais secrètement que les Mélans l’emportent face aux Avresses. L’année dernière, j’ai soutenu les échasseurs jaune et noir contre les rouge et blanc lors de la joute sur échasses de Namur. Peut-on en blâmer un Flamand convaincu ? C’est avec un plaisir non dissimulé que j’ai participé aux Fêtes de Wallonie il y a maintenant un an. Concerts, théâtre de rue, jeux traditionnels. Musique, chants, rires. Pékets de toutes les couleurs et coqs hardis rouges de tous côtés. Un patriotisme wallon passionné et sympathique.

Sander Loones, député fédéral N-VA.
Sander Loones, député fédéral N-VA. - Belga

« La Wallonie doit prendre son destin à bras-le-corps. Les atermoiements mis à s’inscrire sur la voie du fédéralisme, de façon volontaire et volontariste, ont fait perdre à la Wallonie de précieuses années pour moderniser son économie. Nous payons toujours aujourd’hui ce retard et c’est celui-ci que nous devons désormais combler de manière définitive », avait lancé de manière décidée le président du parlement wallon Jean-Claude Marcourt. J’ai également apprécié de voir Paul Magnette au Théâtre de Namur, flanqué d’un superbe coq wallon doré sur le revers.

Faire face à ses propres défis

Mais qui manquait-il ? Les Flamands. Je regrette que si peu d’officiels et de représentants néerlandophones aient fait le déplacement dans votre capitale pour les discours politiques. Vous avez toutefois parfaitement démontré que ce n’est pas ça qui allait vous empêcher de faire la fête. J’y repense souvent, en particulier ces derniers mois, en l’absence de gouvernement belge à part entière. On a de temps en temps l’impression que la Wallonie n’ose plus agir seule ni aller de l’avant.

Avez-vous vraiment besoin d’un ministre de la Justice venu de Flandre pour veiller au respect du droit et de la justice en Wallonie ? Attendez-vous réellement un nouveau Flamand au poste de ministre fédéral de l’Intérieur pour garantir votre sécurité ? Ne voulez-vous pas définir vous-mêmes l’avenir de votre Région sur le plan fiscal et social ? Ou bien pensez-vous que des ministres des Finances, du Travail et des Affaires sociales flamands seraient plus à même de le faire ? Tel est le sujet des discussions institutionnelles dans ce pays. Elles portent sur la fierté et la confiance en soi nécessaires pour faire face à ses propres défis, avec des responsables politiques wallons, en fonction de ses propres préférences et perceptions. En résumé, pour une Wallonie gouvernée à la wallonne.

Les Gaulois de l’Union européenne

Vous souvenez-vous de l’opposition de Paul Magnette et Elio Di Rupo au Ceta, le traité de libre-échange avec le Canada ? Si je ne partageais pas leur opposition sur le fond, j’ai été impressionné de voir la Wallonie défendre ses convictions avec fierté. Une Wallonie en tant que démocratie à part entière, représentant 3,6 millions de citoyens, et qui revendique sa place sur le plan international. Les Gaulois de l’Union européenne. Trois ans après, on a parfois du mal à retrouver cet élan wallon.

N’est-il pas temps pour la Wallonie de prendre en effet son destin à bras-le-corps ? Bien évidemment moyennant des accords corrects, loyaux et même cordiaux avec la Flandre, dans la solidarité, y compris sur le plan financier. Afin qu’au printemps 2024, lorsque la Belgique assurera la présidence de l’Union européenne, les ministres-présidents Di Rupo, Jeholet et Vervoort eux aussi se trouvent sous les feux de la rampe. Qu’ils se trouvent au premier rang et non au second, cachés derrière un quelconque Premier ministre, peut-être de nouveau flamand.

Personne ne sait quelle compagnie d’échasseurs l’emportera à Namur cette année. Le coronavirus est malheureusement venu plomber quelque peu l’ambiance. Je vous invite néanmoins à profiter pleinement de votre fête. « Petit pays, c’est pour ta grandeur d’âme, que nous t’aimons, sans trop le proclamer. Vola pocwè k’on-z est firs d’esse Walons ! » Je vous souhaite de superbes Fêtes de Wallonie, soyez fiers d’être wallon et ayez confiance en vous.

Cet article réservé aux abonnés
est en accès libre sur Le Soir+
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct

     

    Cet article réservé aux abonnés est exceptionnellement en accès libre

    Abonnez-vous maintenant et accédez à l'ensemble des contenus numériques du Soir : les articles exclusifs, les dossiers, les archives, le journal numérique...

    1€
    le 1er mois
    J'en profite
    Déjà abonné?Je me connecte
    Aussi en Cartes blanches
    • RTR4OPGB

      Carte blanche «Si tout est politique, rien ne l’est»

    • RTX6TM68

      Carte blanche «Pourquoi Bruxelles a besoin d’un péage urbain»