Tour de France: les Belges frustrés à Champagnole

Greg Van Avermaet et Oliver Naesen pour le sprint... des battus. @Belga
Greg Van Avermaet et Oliver Naesen pour le sprint... des battus. @Belga

Avec un vent favorable de trois quarts dos soufflant parfois en rafales, le peloton des survivants a tracé, dans le Jura, où une chaleur terriblement accablante rappela celle de juillet, à ceci près que les arbres, jaunis comme le vin local, se firent dépouiller de plusieurs feuilles.

L’échappée au long cours tant attendue par les baroudeurs se résuma à une longue et interminable chevauchée de Cavagna car, chez Deceuninck, il y avait une priorité absolue : empêcher Sagan de prendre des points à Bennett. L’action du Français, en tête du sprint intermédiaire apporta un premier élément de réponse. La contre-attaque ensuite, provoquée par Trentin, ne déstabilisa en aucun cas l’Irlandais, épaulé par l’omniprésent Dries Devenyns, aussi à l’aise avec Alaphilippe que dans une étape moins favorable à son potentiel.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct