Un Tour prodigieusement renversant

Un Tour prodigieusement renversant
EPA

Quel déchirement, sans doute, au pays, où les partisans de Primoz, ceux de Tadej ont dû se pincer en assistant, incrédules, au plus grand renversement de situation dans le Tour d’après-Guerre depuis ce fameux duel entre Fignon et LeMond, en 1989. Sauf que ce duel départageait deux hommes aguerris, déjà champions, déjà vainqueurs. Deux anciens qui ne brilleront d’ailleurs plus jamais, ensuite, sur les routes du Tour de France.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct