Coronavirus: «Spoutnik-V», ou la nouvelle diplomatie au vaccin du Kremlin

D’après les autorités russes, «
Spoutnik-V
», doublant les vaccins européen, américain et chinois, pourra protéger non seulement les Russes mais aussi la planète entière.
D’après les autorités russes, « Spoutnik-V », doublant les vaccins européen, américain et chinois, pourra protéger non seulement les Russes mais aussi la planète entière. - afp.

Entre exigences sanitaires et défis géopolitiques, la Russie de Vladimir Poutine lance son « Spoutnik-V ». « Le premier vaccin contre le coronavirus », s’est félicité le chef du Kremlin, fier de révéler que l’une de ses filles avait reçu l’une des premières doses. « Je sais qu’il est très efficace et permet de développer une forte immunité », a d’ores et déjà assuré le président alors que la phase 3 des tests se poursuit depuis le 26 août sur plus de 40.000 personnes. Parmi elles : le personnel des hôpitaux, suivant deux mois d’essais initiaux sur un petit groupe de personnes. Après avoir inclus le vaccin dès août dans le registre national des médicaments, les autorités médicales ont annoncé une campagne de vaccination pour le printemps 2021.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct