FinCEN Files: comment la Belgique lutte contre le blanchiment d'argent

C’est la Banque nationale de Belgique (BNB), en tant que superviseur du secteur qui évalue, avec l’aide de 11 fonctionnaires spécialisés, l’efficacité des procédés anti-blanchiment des 231 banques sous sa responsabilité.
C’est la Banque nationale de Belgique (BNB), en tant que superviseur du secteur qui évalue, avec l’aide de 11 fonctionnaires spécialisés, l’efficacité des procédés anti-blanchiment des 231 banques sous sa responsabilité. - Photo News.

En dix ans, les banques belges ont notifié 74.000 opérations suspectes à la CTIF (Cellule de traitement des informations financières), l’équivalent chez nous du FinCEN américain. Signe que la lutte anti-blanchiment est efficace dans notre pays ? Pas nécessairement. La vigilance contre la circulation d’argent sale commence derrière les portes, difficiles à ouvrir, des départements « compliance » des établissements financiers. Selon leur superviseur, « des lacunes sur le terrain sont encore constatées ».

1

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct