La disparition de Ruth Bader Ginsburg bouleverse la campagne présidentielle aux Etats-Unis

Ruth Bader Ginsburg était devenue une superstar de la gauche américaine, pour ses combats en faveur du droit des femmes.
Ruth Bader Ginsburg était devenue une superstar de la gauche américaine, pour ses combats en faveur du droit des femmes. - AFP.

L’émotion, d’abord. Sitôt la mort de la légendaire Ruth Bader Ginsburg annoncée vendredi 18 septembre par la Cour suprême, des milliers de badauds se sont pressés à la lumière des chandelles devant les marches de la vénérable institution, pour honorer celle qui, à 87 ans, était devenue une superstar de la gauche américaine, pour ses combats en faveur du droit des femmes, avant de succomber à un cancer du pancréas. «  Je ne pensais pas qu’elle deviendrait une icône, mais à cette époque où les gens sont si cyniques, elle symbolise tout ce qui est bon dans l’Amérique  », a déclaré dimanche l’ancien président Bill Clinton, qui l’avait nommée à la plus haute juridiction du pays en 1993, tandis que Barack Obama, président de 2009 à 2017, saluait une «  guerrière pour l’égalité des sexes

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct