«En retard», «pas assez bon en néerlandais»…: Georges-Louis Bouchez sous le feu des critiques

«En retard», «pas assez bon en néerlandais»…: Georges-Louis Bouchez sous le feu des critiques

Sans surprise, le coup d’arrêt dans les négociations fédérales de ce dimanche soir a fait la Une des médias belges. Beaucoup, surtout au nord du pays, pointent la responsabilité du président du MR, Georges-Louis Bouchez dans ce nouveau rebondissement.

«  Grosses crispations autour de la Vivaldi  » titre ce lundi Le Soir. « Là on attendait le nom d’un probable formateur avant une visite chez le Roi ce lundi, c’est une situation de blocage qui est apparue en cours de journée. »

Pareil constat à La Libre qui se demande si cette potentielle coalition va pouvoir passer au stade de la formation gouvernementale. « La Vivaldi n’est pas née mais elle joue déjà sa survie » titre le quotidien.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct