Lorraine : le chêne reste la valeur sûre de nos forêts

Dans l’attente de jours meilleurs, c’est-à-dire quand il n’y aura plus de scolyte ravageur, la vente de St-Léger de ce lundi ne portait quasiment que sur du feuillu.
Dans l’attente de jours meilleurs, c’est-à-dire quand il n’y aura plus de scolyte ravageur, la vente de St-Léger de ce lundi ne portait quasiment que sur du feuillu. - J.-L.B.

Traditionnellement, la vente publique groupée des coupes de bois des communes d’Arlon, Attert, Aubange, Messancy, Etalle et St-Léger est un bon indicateur de la saison des ventes automnales, même si certaines autres ventes ont déjà eu lieu (Vresse-sur-Semois, Chimay et Doische). Les ventes domaniales ont, elles, été reportées à la mi-novembre, le temps que de nombreuses communes récupèrent leur certification PEFC, retirée pour cause de plan de gestion incomplet. En Lorraine, les choses ont toutefois changé ces dernières années, car certains acheteurs historiques régionaux ont disparu et la crise du scolyte a aussi eu de très lourdes conséquences sur le marché du bois.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct