Négociations fédérales: le Roi refuse la démission des préformateurs

Négociations fédérales: le Roi refuse la démission des préformateurs

Ce lundi matin, le SP.A a exprimé son refus de continuer à négocier la formation d’une nouvelle coalition fédérale avec le MR, qu’il a accusé de « ne pas souhaiter de solution » à la crise politique, a-t-on appris auprès du parti. Le parti socialiste flamand, réuni lundi matin en bureau, a convenu que le SP.A « ne souhaite pas continuer à travailler avec un parti qui ne veut pas de solution », a expliqué la direction du parti qui fournit l’un des deux préformateurs royaux, en la personne de son président, Conner Rousseau.

En attendant, les présidents des sept partis de l’éventuelle coalition Vivaldi se sont retrouvés lundi pour reprendre les négociations interrompues la veille. La réunion s’est déroulée dans un climat de grande tension. Les présidents de parti qui sont arrivés à midi n’ont pas fait de commentaire. « La situation est suffisamment compliquée », a dit le co-président d’Ecolo Jean-Marc Nollet.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct