Ariane Bazan: «Pour l’effectivité des mesures anti-Covid, c’est parfois plus intelligent de proposer que d’imposer»

Ariane Bazan, «
la psychologue
» du Celeval.
Ariane Bazan, « la psychologue » du Celeval. - Photo News.

entretien

La nouvelle cellule d’évaluation (Celeval), qui a remplacé le GEES en vue de conseiller le politique dans les mesures qu’il prend pour « vivre avec le virus », comprend désormais un profil de psychologue, aux côtés des experts épidémiologistes, ou de représentants de l’économie. Ariane Bazan, professeure de psychologie clinique et de psychopathologie à l’ULB, endosse donc à elle seule la responsabilité de prendre en compte l’état « psychologique » de la population, l’effet des mesures et l’adhésion à celles-ci. A la veille d’un CNS très attendu, elle explique son rôle.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct