Italie: le gouvernement Conte assure sa survie après les élections

L’ancien premier ministre italien Matteo Renzi au vote.
L’ancien premier ministre italien Matteo Renzi au vote. - EPA.

Un peu plus de la moitié des électeurs italiens ont répondu à l’appel des urnes, en défiant l’angoisse due à l’accélération de la circulation du Covid-19 dans l’ensemble du territoire national. Grâce à des bureaux de vote aménagés dans les hôpitaux, la désinfection des locaux destinés au scrutin et à l’introduction du vote à domicile pour les Italiens en quarantaine, le double rendez-vous électoral, organisé dimanche et lundi, n’a pas été paralysé par la vague d’abstention anticipée au cours des dernières semaines.

Les électeurs de sept régions – la Ligurie, la Vénétie, la Toscane, les Marches, la Campanie, les Pouilles et la Vallée d’Aoste – ont ainsi choisi les conseils régionaux qui dirigeront les divers territoires pour une durée de cinq ans, et mille communes ont élu de nouveaux maires. De même, tous les Italiens se sont prononcés par référendum sur une réforme constitutionnelle inédite qui ouvrira la voie à la réduction d’un tiers du nombre de parlementaires.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct