«The quest»: famille (européenne), je vous hais

«
Avec le spectacle, je ne donne pas de réponses mais je pose des questions.
»
« Avec le spectacle, je ne donne pas de réponses mais je pose des questions. » - Hubert Amiel

Les superstitieux diront que c’était écrit. Avec des initiales pareilles, CE, comme Communauté européenne (aujourd’hui rebaptisée Union européenne), Cédric Eeckhout semblait destiné à psychanalyser les coïncidences qui jalonnent son parcours personnel et celui de notre vaste continent politique et économique.

Premier parallèle : son histoire familiale. Né d’un père flamand et d’une mère wallonne, le comédien baigne depuis tout petit dans un mélange de cultures. « La Belgique est par essence traversée de différences culturelles. Avec la présence des institutions européennes, l’anglais qui y est très parlé, les écoles internationales, le KunstenFestivaldesArts : pour un petit pays, on est très international ! »

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct