FinCen Files: les partenaires douteux à qui ING Belgique a permis de transférer des millions

FinCen Files: les partenaires douteux à qui ING Belgique a permis de transférer des millions
Pierre-Yves Thienpont.

Welcom to Consett, une petite ville anglaise d’un peu plus de 25.000 habitants, située au sud de Newcastle, a priori sans histoire. Ou presque. Depuis le début des années 80 et la fermeture des aciéries, Consett galère. De nombreux riverains ont perdu leur emploi. C’est là que naît l’idée, dans la tête d’un habitant du coin, de créer une agence de domiciliation de sociétés. L’homme connaît un peu la mécanique des sociétés écrans, après avoir travaillé à l’île de Man au début des années 2000. Alors il se lance dans le business : pour quelques milliers de livres sterling, il offre la possibilité de créer une société pour le compte de n’importe qui. Il se charge de fournir une adresse (une boîte aux lettres à Consett bien sûr), de compléter toute la paperasse nécessaire, de publier les comptes annuels, et de nommer des hommes et femmes de paille pour prendre la direction et gérer le secrétariat des entités. Tout cela afin de camoufler l’identité réelle du bénéficiaire de la société.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct