Le Covid chamboule l’agenda du sommet européen: Charles Michel contraint de se mettre en quarantaine

Charles Michel sera retesté.
Charles Michel sera retesté. - EPA.

Ce qui pend au nez de tout citoyen n’épargne pas les dirigeants, comme le contretemps qui a récemment affecté la pénible formation d’un gouvernement belge l’avait encore démontré. Cette fois, c’est tout l’étage européen qui est perturbé : Charles Michel, le président du Conseil européen, soit l’aréopage des chefs d’Etat ou de gouvernement des pays de l’UE, a été contraint mardi après-midi de se placer en quarantaine.

Conséquence, dans l’immédiat : le sommet extraordinaire que l’ex-Premier ministre belge avait convoqué à Bruxelles ces jeudi et vendredi est annulé. A ce stade, et pariant sur un dénouement sans autre mauvaise surprise, Charles Michel a décidé de reporter d’une semaine, aux 1er et 2 octobre, ce rendez-vous prévu avec les leaders européens. Un sommet pour tenir une « discussion stratégique » sur les relations de l’UE avec une série de partenaires extérieurs, dont la difficile Turquie du président Erdogan.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct