Tennis: le tournoi d’Anvers tient bon face au coronavirus

Goffin, 12
e
 mondial.
Goffin, 12 e mondial. - News

L’an dernier, l’European Open avait frappé fort avec la présence d’Andy Murray et de Stan Wawrinka (le revenant britannique l’avait emporté en finale 3-6, 6-4, 6-4). Une année plus tard, et avec l’émergence de la crise liée au coronavirus, le premier exploit, c’est d’avoir su maintenir l’épreuve (du 18 au 25 octobre) au sein d’un calendrier complètement chamboulé. « On est fiers en tant que Belges de voir notre tournoi d’Anvers toujours figurer au programme aux côtés de villes comme New York, Rome ou Paris », explique via une conférence-zoom Dick Norman, le directeur de l’épreuve. « Surtout qu’on peut annoncer un niveau de joueurs encore jamais atteint ! »

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct