Dorian Dessoleil (Sporting de Charleroi): «Le brassard est peut-être ce qui me manquait»

Dorian Dessoleil.
Dorian Dessoleil. - Belga

Il faisait partie du noyau carolo lors de la dernière aventure européenne des Zèbres en 2015, mais il n’avait pas pu y participer sur le terrain. Devenu capitaine du matricule 22 depuis l’arrivée de Karim Belhocine, Dorian Dessoleil se souvient de l’expérience israélo-ukrainienne du Sporting et entend s’en servir pour faire mieux cette année avec «un groupe qui se connaît très bien et est très fort». Devenu l’un des meilleurs défenseurs du pays, le Carolo de 28 ans grandit en même temps que son club de cœur. Son rêve? Marquer à jamais l’histoire du club. Et pourquoi pas goûter à une sélection chez les Diables.

Le début de saison du Sporting est encore meilleur que dans vos rêves avec un bilan parfait de six victoires en six rencontres, comment vous sentez-vous?

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct