CNS: un assouplissement généralisé, noyé dans un flot de détails incomplets

CNS: un assouplissement généralisé, noyé dans un flot de détails incomplets

Tout ce qui n’est pas interdit est autorisé mais à chacun d’assumer ses responsabilités. » Voilà le message qu’a tenté de faire passer Sophie Wilmès lors de son (peut-être) dernier Conseil national de sécurité (CNS) mercredi. La Première s’était engagée fin août à revenir face au citoyen avec une vision à long terme permettant de répondre à la question : « Comment vivre aussi normalement que possible dans le cadre de la pandémie ? »

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct