Les films sont là! Et ne demandent qu’à être vus!

Beaucoup moins d’invités dans les festivals, cette année, Covid-19 oblige. Mais Gand déroulera le tapis rouge à Viggo «
Aragorn
» Mortensen en personne. Pas mal
!
Beaucoup moins d’invités dans les festivals, cette année, Covid-19 oblige. Mais Gand déroulera le tapis rouge à Viggo « Aragorn » Mortensen en personne. Pas mal ! - D.R.

« Les œuvres sont là ! Rien ne nous empêchera de célébrer cette édition 2020. Il était hors de question d’annuler. Ça prend encore plus sens. On a envie de se retrouver. On a besoin d’échanger. Il est plus que jamais essentiel de recréer un lien. On agit avec conviction et détermination. Toutes les mesures sanitaires sont prises, la sécurité passe avant tout. On veut se retrouver pour (re)penser ensemble à un autre avenir… etc. »

Les mots des organisateurs des petits et grands festivals de cinéma de Belgique, rassembleurs et éveilleurs de consciences en plein automne et coronavirus, fusent, toujours les mêmes. Animés par cette même conviction chevillée au corps : la nécessité de « revivre le cinéma en vrai et en grand » comme le dit Hervé Le Phuez, programmateur du FIFF. Et ils ne sont pas les seuls à le penser. Les villes, du nord à la capitale, suivent comme les petits centres culturels de Wallonie qui accueillent Le Festival A travers les champs ou le Festival Alimenterre.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct