Kennedy par Ellory au cœur sombre de l’Amérique

Ellory réussit une fois de plus une véritable prouesse narrative.
Ellory réussit une fois de plus une véritable prouesse narrative. - D.R.

Cela fait une douzaine d’années maintenant que le Britannique de Birmingham, Roger Jon Ellory (un pseudo pris en hommage à son modèle Ellroy), nous passionne avec ses sombres histoires d’horreur et de solitude au travers des paysages américains qu’il décrit mieux que quiconque. Seul le silence, Les Anonymes, Vendetta, les Anges de New York, Les Assassins, Mauvaise étoile, Un Cœur sombre, Le Chant de l’assassin … : autant de fulgurances noires qui vous emportent au cœur de l’âme la plus sombre de l’Amérique et de ses légendes.

Cette fois, Ellory, toujours féru d’Histoire avec un grand H, nous ramène à un des plus célèbres mythes de l’histoire moderne : l’assassinat de JFK le 22 novembre 1963 à Dallas. À l’instar du brillant 22/11/63 de Stephen King, Ellory se lance ici dans une uchronie résumée par le titre de son nouvel ouvrage.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct