Déjà-vu: «USA-ONU: je t’aime, moi non plus»

Le président américain Donald Trump à la tribune des Nations unies, en 2019.
Le président américain Donald Trump à la tribune des Nations unies, en 2019. - Reuters.

Lundi dernier, à Washington, Donald Trump annonçait unilatéralement des mesures punitives contre 27 personnes ou entités liées à l’Iran, officiellement au nom du respect de sanctions de l’Organisation des Nations unies contre Téhéran. Au même moment, à 350 kilomètres de là, à New York, ladite Organisation déplorait « un déficit de solutions multilatérales » face aux trop nombreux « défis multilatéraux »…

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct