Tax shift: une promesse tenue, mais un fameux pari

Charles Michel au Parlement. © Photo News
Charles Michel au Parlement. © Photo News

Les bras levés en salle de presse du Conseil des ministres, ça ne se fait pas. Sans quoi nul n’aurait été surpris, jeudi matin, de voir Charles Michel gratifier la nombreuse assistance de ce signe de victoire à la Christopher Froome. Le fameux glissement fiscal est donc bel et bien advenu autour de la Fête nationale, comme le promettait le Premier ministre. Et dans une version à affiner, certes, mais beaucoup plus précise que la simple feuille de route sur laquelle beaucoup spéculaient.

Vous désirez lire la suite ?
7,5€/mois pendant 6 mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct