Mais la liberté, aujourd’hui, C’EST le masque!

Mais la liberté, aujourd’hui, C’EST le masque!
MAXPPP.

Cher Nicolas Bedos. Vous avez réalisé l’an dernier un joli film. Dans « La belle époque », le personnage de Daniel Auteuil faisait le choix de remonter le temps. Quarante ans en arrière pour revivre un grand amour. C’était tendre, profond, et amenait à réfléchir sur la vie, son sens, le temps qui passe et, bien sûr, sur la mort.

Mais comment dire qu’aujourd’hui, d’époque, vous vous trompez monstrueusement ? Dans un post Instagram devenu viral (c’est le mot !), vous vous foutez de la gueule du monde. Vous écrivez : « Arrêtez tout. TOUT. Les masques. Les confinements. Excepté face à vos parents très fragiles (quand ils le souhaitent, ce qui n’était pas le cas de mon père). Vivez à fond, tombez malades, allez aux restaurants, engueulez les flicaillons, contredisez vos patrons et les lâches directives gouvernementales. Nous devons désormais vivre, quitte à en mourir ».

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct