La juge Anne Gruwez publie «Tais-toi!»: «Je ne veux pas être un numéro pour mes clients»

La suppression ou la transformation du juge d’instruction
? «
Une idiotie
», estime Anne Gruwez.
La suppression ou la transformation du juge d’instruction ? « Une idiotie », estime Anne Gruwez. - Pierre-Yves Thienpont.

entretien

La truculente juge d’instruction bruxelloise, héroïne du documentaire primé Ni juge, ni soumise, publie son premier essai. Anne Gruwez nous reçoit chez elle. « Attention, le tapis est glissant ! », clame-t-elle en guise de premiers mots. Son livre – Tais-toi ! – est écrit sur le même ton. A son image : gouailleuse, franche, un brin déjantée et même foutraque. Elle aura mis deux ans à l’écrire. Une succession d’histoires, souvent crues, rencontrées dans son métier, illustrant sa réflexion sur l’état de la justice et du système carcéral.

Il y a un côté romanesque au métier de juge d’instruction ?

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct