Harlem «Bison» Gnohéré: «J’ai prouvé partout que je n’étais pas un buteur rondouillard de D2»

Mathieu Golinvaux
Mathieu Golinvaux

Une tête connue sur une terre tout aussi connue. Il est là le Bison. Affûté et tout en carrure. Du Mambourg au Canonnier, en passant par la Suisse, la Gaume ou la Roumanie, Harlem Gnohéré en a arpenté des kilomètres de tarmac, le pouce levé sur la bande d’arrêt d’urgence. En espérant voir du pays et y trouver la reconnaissance. (Re)découverte d’un personnage qui détonne dans ce milieu dont il a fini par accepter les codes mais dont il refuse toujours les rails.

Harlem Gnohéré, sans verser dans les clichés accolés aux quartiers populaires de Paris, qu’est-ce qui a marqué votre enfance de jeune footballeur ?

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct