Abbaye de Villers: le puzzle de la reconstruction des arcades

361
pièces, mais 2.166
faces à assembler. Un vrai puzzle.
361 pièces, mais 2.166 faces à assembler. Un vrai puzzle. - Michel Tonneau.

A neuf mètres et demi de haut, sur les échafaudages, on domine véritablement le site cistercien de l’abbaye de Villers, datant du XIIe siècle, et on comprend mieux pourquoi a été construite l’ancienne pharmacie au XVIIIe siècle afin de créer un nouvel axe vers l’ancien palais abbatial. Ce qui implique de reconnaître l’importance du chantier de reconstruction des arcades démolies par un camion en 2013. Une mission assurée en ce moment par la société Galère, sous la supervision de l’Agence wallonne du patrimoine (AWaP), pour environ un million d’euros.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct