Lettres à nos arrière-petits-enfants

Lettres pour le climat: pour Bruno Coppens, «tout a commencé par un mal de Terre»

Ce sont des personnalités belges de tous horizons. A la veille de la grande marche pour le climat et de la COP 24, Groupe One et Eco Res leur ont demandé d’imaginer la lettre qu’ils pourraient bien écrire à leurs arrière-petits-enfants en relation avec le sujet. Les créations sont parfois sérieuses, parfois fantaisistes, toujours sincères. « Le Soir » publie ces contributions.

Blanche: «Commencer par les petites choses n’est pas vain»

Ce sont des personnalités belges de tous horizons. A la veille de la grande marche pour le climat et de la COP 24, Groupe One et Eco Res leur ont demandé d’imaginer la lettre qu’ils pourraient bien écrire à leurs arrière-petits-enfants en relation avec le sujet. Les créations sont parfois sérieuses, parfois fantaisistes, toujours sincères. « Le Soir » publie ces contributions.

Baptiste Lalieu (Saule): «Moi, je veux être stupido-sceptique»

Ce sont des personnalités belges de tous horizons. A la veille de la grande marche pour le climat et de la COP 24, Groupe One et Eco Res leur ont demandé d’imaginer la lettre qu’ils pourraient bien écrire à leurs arrière-petits-enfants en relation avec le sujet. Les créations sont parfois sérieuses, parfois fantaisistes, toujours sincères. « Le Soir » publie ces contributions.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

Allez au-delà de l'actualité

Accédez à tous les articles en illimité dès 9€ par mois

S'abonner