David Goffin à Roland-Garros: «Notre hantise, c’est un test positif»

Belga
Belga

David Goffin est arrivé ce mercredi à Paris, dans ce qui est d’habitude, son Grand Chelem préféré en juin. « Et il le reste en automne », nous glisse-t-il, avec un sourire qu’on ne peut que deviner derrière son masque… Le nº1 belge qui aura d’emblée un 1er tour très délicat, ce dimanche, face au jeune talent italien Yannick Sinner, nous a confié ses ambitions dans cette épreuve forcément particulière, vu cette période de l’année et une situation sanitaire toujours préoccupante. Entre sa volonté de toujours bien faire et ses problèmes de motivation lors de cette saison 2020 difficile (avec aussi un mariage reporté), le nº1 belge a, oserait-on le dire, tombé le masque…

David, racontez-nous votre arrivée dans ce premier Roland-Garros de l’ère Covid-19.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct