Diables rouges: l’Union belge affine un plan pour le retour de 8.300 supporters

Face à l’Islande, il n’y avait pas de fans dans les tribunes.
Face à l’Islande, il n’y avait pas de fans dans les tribunes. - PhotoNews

La Brabançonne la plus anonyme de l’Histoire du football belge a retenti le 8 septembre dernier, lors de Belgique-Islande, sans personne dans les virages pour la reprendre en chœur. En rang d’oignons face à une tribune d’Honneur garnie d’à peine 70 journalistes et de deux délégations réduites à leur plus simple expression (5 membres de l’Union belge et 2 émissaires islandais promis à l’isolement pour 14 jours dès leur retour à Reykjavik), les Diables se sont entendus fredonner l’hymne national dans leurs propres oreilles. Là où d’ordinaire, le son de leur voix ne porte pas à trois mètres.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct