La Première ministre tance les experts scientifiques, plusieurs entament une «grève du silence»

Sophie Wilmès
Sophie Wilmès - Reuters

La Première ministre Sophie Wilmès a accordé un entretien à La Capitale, où elle confie que certaines sorties des experts « sont particulièrement dérangeantes ». Elle reconnaît aussi que tout n’est pas parfait dans la manière de communiquer aux citoyens les mesures qui sont prises pour lutter contre le coronavirus. « Pour certains, les mesures seront claires, pour d’autres à la seconde lecture. Pour d’autres encore, elles ne le seront jamais… C’est un processus complexe par nature et on vit dans une société de l’immédiateté avec un goût prononcé pour les situations clivantes. ».

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct