Négociations fédérales: comment Conner Rousseau (SP.A) a voulu mettre le MR hors-jeu

Négociations fédérales: comment Conner Rousseau (SP.A) a voulu mettre le MR hors-jeu

Si les murs des salles de négociations pouvaient en témoigner, ils diraient combien les décibels ont monté ces derniers jours. Ils raconteraient les postures des uns et des autres pour ponctuer leur jeu d’une dose de dramatisation. Ils confieraient les blocages autour des sujets qui fâchent ou des hommes qui irritent.

Le Palais d’Egmont ou le siège de l’Open VLD ont connu depuis le week-end dernier des réunions pour le moins agitées entre négociateurs des sept partis de la future coalition Vivaldi, qui devrait réunir pour le 1er octobre socialistes, libéraux, écologistes et CD&V.

À travers trois moments et trois personnages clefs à la table, tentons de voir ce qui a coincé sur le fond comme sur la forme. Avec Georges-Louis Bouchez et son exigence de revoir la note programmatique ; Conner Rousseau et sa tentative de barrer le MR ; Paul Magnette et sa désignation comme co-formateur royal.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct